logo-SCABRIC4

 

Société de conservation et d'aménagement des bassins versants de la Zone Châteauguay

Projet rivière Aux Outardes

logo-SCABRIC-2014

Logo PIHFFQ hor.coulOBV logo

DES PROPRIÉTAIRES TOUJOURS AUSSI ENTHOUSIASTE

Entre les mois de janvier et de mars 2014, le projet Outardes Est s’est continué et a même étendu son aire d’influence au bassin versant de la rivière aux Outardes changeant de nom pour devenir le projet Outardes. Un suivi s’est déroulé dans le secteur du bassin versant de la rivière aux Outardes Est afin de recueillir les opinions ainsi que de connaitre les actions entreprises par les participants suite aux recommandations inscrites dans leur cahier. L’autre objectif du suivi était de connaitre les obstacles à la réalisation des recommandations. Un recrutement de propriétaires intéressés à prendre part au projet dans les prochaines années a aussi été effectué dans le territoire du bassin de la rivière aux Outardes.

Toutes les propriétés ayant reçu un cahier ont donc été visitées. Certains propriétaires ont aussi été rejoints par téléphone. Les propriétaires ayant participé au projet avant 2012 ont d’ailleurs reçu un complément d’information afin que tous les participants aient la même information en date de mars 2014. Ces compléments incluaient chacun un disque compact contenant les cahiers en format électronique ainsi qu’une foule d’informations intéressantes. Ceci a permis à la SCABRIC d’avoir une meilleure connaissance de l’utilisation des cahiers après la première visite et des actions qui pourront être mis en place afin d’aider les propriétaires à améliorer les habitats fauniques. Cela a aussi permis de discuter des nouvelles problématiques rencontrées sur le territoire visité.

Quelques propriétaires, dont la participation remontait au début du projet, ont démontré leur intérêt à participer à nouveau au projet. Dans l’ensemble, les propriétaires ont bien réagi au projet et ont mis en œuvre au moins une bonne pratique énoncée dans leur cahier.

La présence de salamandres était également abordée puisque, au Québec, la salamandre sombre des montagnes se retrouve seulement dans le secteur du mont Covey Hill. Les propriétaires rencontrés ont reçu un dépliant sur les salamandres et ont répondu à des questions sur la présence de ces amphibiens. La majorité des propriétaires ont déjà vu des salamandres sur leur terrain. Un questionnaire sur la tortue des bois a aussi été rempli avec chacun des participants au suivi. Ce questionnaire a permis, entre autre, d’aborder le thème des reptiles avec les propriétaires et de savoir s’ils ont déjà observé un reptile avec un statut particulier comme une des tortues ou la couleuvre tachetée.

Les suivis des recommandations énumérées dans les cahiers du projet Outardes ont donc permis de découvrir que certaines actions ont été facilement mises en œuvre mais qu’il reste des améliorations à faire. Les propriétaires trouvaient aussi intéressant de pouvoir participer à un projet visant l’ensemble du bassin versant et de connaître les données concernant leur milieu de vie. Il est toutefois possible de remarquer que certaines actions demeurent à faire.

Cette année, la SCABRIC a aussi mis en place un partenariat avec le biodôme de Montréal dans le cadre d’activités de conservation d’une espèce en péril soit l’ail des bois. Il s’agit du programme Sem’Ail jr. Pour ce projet, une école de la région, soit l’école de Franklin, a accepté de prendre part à l’activité. Une chargée de projet a donc été, au cours du mois de mai, rencontré les élèves de la classe de 4e et 5e année dans un premier temps pour leur expliquer la biologie de l’espèce et leur donner les directives de plantation et dans un deuxième temps afin de planter des graines d’ail des bois dans un boisé de la région.

Ensuite, un volet du projet Outardes vise la sensibilisation des citoyens et des jeunes de notre région à la biodiversité et, plus particulièrement, aux espèces en péril. Des présentations agrémentées de jeux ont eu lieu à l’école Elementary school d’Ormstown. Les élèves et les enseignants ont donc pu apprendre davantage sur ces espèces, leur habitat et les menaces pesant sur ces espèces sensibles. Pour les citoyens, un atelier de transfert des connaissances a eu lieu le 25 mars dernier.

Finalement, un recrutement de propriétaires pour la prochaine phase du projet a eu lieu au cours de la même période dans l’ensemble du bassin versant de la rivière aux Outardes. Au total, 31 propriétaires ont fait part de leur intérêt pour le projet. Lors du recrutement, le même sondage concernant la tortue des bois a été réalisé auprès des propriétaires rencontrés.

Le projet pour l’année 2013-2014 s’est terminé le 31 mars 2014. Pour l’année 2014-2015, le projet a débuté le 12 mai 2014 et se terminera le 31 mars 2015. Le projet a aussi été planifié pour l’année 2015-2016. Il aura lieu du 1er avril 2015 jusqu’au 31 mars 2016.

Depuis la mi-mai 2014, le projet a repris de l’ampleur. Vingt-trois (23) propriétaires ont été visités afin de produire un cahier. Un recrutement d’environ 20 à 30 propriétaires aura lieu au cours des prochains mois.

Au cours de ces échanges avec les citoyens de la région, le sondage concernant la tortue des bois sera continué. En 2015, les inventaires de la tortue des bois devraient commencés sur le terrain.

Les écoles seront à nouveau sollicitées afin de sensibiliser les élèves à la beauté des écosystèmes environnants.

Pour de plus amples informations ou pour connaitre l’avancement du projet dans les prochains mois, n’hésitez pas à communiquer avec la chargée de projet par téléphone au (450) 826-1114 ou (450) 826‑1115 par courriel  à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..