Montréal sera carboneutre en 2050, souhaite l'administration Plante

par Jeffrey Servant

Texte de Radio-Canada

L'administration de la mairesse Valérie Plante souhaite engager Montréal sur la voie de la One Planet Charter, une initiative internationale visant à faire des villes des lieux carboneutres, sans émissions polluantes, d'ici 2050.

 La mairesse en a fait l'annonce mercredi en spcécifiant le responsable de l'environnement et du développement durable à la Ville, Jean-François Parenteau, participera au Sommet mondial en action climatique.

« Par ses diverses initiatives en matière d'environnement et de développement durable, notre métropole est déjà mobilisée pour lutter contre les changements climatiques. La participation de la Ville de Montréal au Sommet mondial en action climatique et son adhésion à la One Planet Charter illustre également notre volonté d'aller plus loin dans nos efforts en ce sens », a-t-elle déclaré.

Jean-François Parenteau se déplacera à San Francisco du 12 au 14 septembre prochain afin notamment d'officialiser l'adoption des principes de cette charte internationale.

Ce sera aussi l'occassion d'« échanger sur les bonnes pratiques » avec des responsables municipaux d'ailleurs dans le monde, a expliqué Valérie Plante.

La One Planet Charter s'articule autour de cinq axes, dont la conception d'infrastructures et de services pour venir en aide aux populations dans le besoin et capables de résister à l'augmentation prévue des températures moyennes au cours des prochaines décennies.

Le plan propose également de favoriser le transport collectif en achetant uniquement des autobus sans émissions polluantes dès 2025.

Viser le zéro émission

La suggestion la plus audacieuse est cependant celle portant sur l'énergie renouvelable : selon la One Planet Charter, les villes adhérentes doivent tout mettre en oeuvre afin de dépendre à 100 % des énergies renouvelables pour la production d'électricité en 2035. En 2050, cette consommation d'énergies renouvelables doit avoir été étendue au chauffage et aux transports.

L'objectif? Zéro émission polluante en 2050.

Pour y parvenir, les villes sont aussi encouragées à mieux gérer leurs déchets ainsi qu'à construire des bâtiments carboneutres.

Parallèlement à ces possibles engagements de la Ville, Montréal a déjà fait connaître son intention, dans son Plan Montréal durable 2016-2020, de réduire ses émissions polluantes de 80 % d'ici 2050.

Pour voir le texte original :