Le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec

par La SCABRIC

Nouveau logo ROBVQ 2019

Le ROBVQ

Le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ) est un organisme à but non lucratif créé en novembre 2001 et reconnu par le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) du Québec comme étant son interlocuteur privilégié pour la mise en place de la gestion intégrée de l'eau par bassin versant au Québec.

Notre mission

Rassembler les organismes de bassins versants du Québec afin de favoriser la gouvernance de l’eau dans le cadre de la gestion intégrée de l’eau par bassin versant dans une perspective de développement durable.

 

Nos mandats

1. Promouvoir les grands principes de la gouvernance et de la gestion intégrée et concertée de l’eau, des écosystèmes aquatiques et des autres ressources par bassin versant.
2. Soutenir la mise en place et le fonctionnement des organismes de bassins versants au Québec.
3. Représenter les organismes de bassins versants auprès des instances nationales, provinciales et internationales et des autres partenaires impliqués dans la gestion concertée de l’eau.
4. Défendre les intérêts communs des membres.
5. Favoriser l'échange d'information entre les membres du Regroupement.
6. Élaborer et diffuser des outils de gouvernance et de gestion intégrée de l’eau par bassin versant.
7. Développer pour les membres des collaborations et des partenariats financiers afin de réaliser des actions des Plans directeurs de l’eau des organismes de bassins versants.
8. Développer et coordonner des programmes destinés à ses membres réguliers.
9. Développer des services pour les membres réguliers.

Comité Zone d’Intervention Prioritaire (ZIP) du Haut Saint-Laurent

par La SCABRIC

comite ZIP

DESCRIPTION DE L’ORGANISME
Le Comité Zone d’Intervention Prioritaire (ZIP) du Haut Saint-Laurent est un organisme à but non lucratif et non affilié au gouvernement. Son seul et unique client est le fleuve Saint-Laurent et son mandat est de le protéger, de le réhabiliter et de le mettre en valeur le fleuve, en concertation avec les intervenants du milieu.

TERRITOIRE
Le territoire du Comité Zone d’Intervention Prioritaire (ZIP) du Haut Saint-Laurent s’étend de la frontière américaine à Dundee jusqu’aux limites de la municipalité de La Prairie sur la rive sud du fleuve et des limites ontariennes jusqu’au pont Galipeault sur la rive nord.

SERVICES OFFERTS ET PROJETS RÉALISÉS
Le Comité ZIP du Haut Saint-Laurent offre ses compétences et ses services aux entreprises, aux villes et aux municipalités ainsi qu’aux citoyens souhaitant mettre en œuvre des actions ou des aménagements en lien avec l’eau et l’écosystème aquatique du fleuve Saint Laurent.

Par son approche, l’organisme a développé une solide expertise du territoire et de l’eau durant l’élaboration des Plans d’Action et de Réhabilitation Écologique (PARES) et la réalisation de ses divers projets. C’est par les collaborations établies et la qualité de ses réalisations que le Comité ZIP possède une équipe qualifiée dotée d’une expertise sérieuse et efficace en gestion intégrée de l’eau du fleuve Saint Laurent, telle que :

• Consultation et concertation ;
• Accompagnement à l’application réglementaire ;
• Sensibilisation ;
• Planification territoriale ;
• Protection des rives ;
• Caractérisation, stabilisation, surveillance et suivi scientifique ;
• Aménagement et interprétation ;
• Acquisition et analyse de données ;
• Formation et transfert de connaissances ;
• Rédaction de rapport, de plan d’action et plan de suivi
• Restauration et réhabilitation écologique des milieux naturels

Comité ZIP du Haut Saint-Laurent
Édifice Raphaël-Barrette
222, rue Alphonse-Desjardins, suite 202
Salaberry-de-Valleyfield (Québec) J6S 2N9
Tél. : (450) 371-2492 Téléc. : (450) 371-7599
Courriel : ziphsl@oricom.ca
WEB : Comité ZIP du Haut-St-Laurent

 

La Vigile verte

par La SCABRIC

 

Vigile verte

La Vigile verte est un organisme sans but lucratif fondé en 2010, année internationale de la biodiversité, ayant comme mission principale de protéger les dernières aires naturelles du territoire de Kateri, plus particulièrement du grand bassin versant de la rivière Saint-Jacques. Fondé par le médecin et biologiste Philippe Blais, cet organisme vise à protéger les espèces en péril, les forêts et milieux humides.

Nous croyons à l’importance de veiller à ce que les générations futures puissent continuer de jouir des plaisirs qu'apporte la nature. Pour l'avenir de nos enfants, demeurons vigilants!

  

Objectifs

• Contribuer à l’obtention d’un statut de conservation pour les territoires naturels afin de garantir sa protection. (statut légal, tel parc régional)
• Faire connaître aux élu(e)s municipaux et politicien(ne)s les préoccupations environnementales des citoyens.
• Protéger les secteurs abritant une faune et/ou une flore exceptionnelle. (zones de haute biodiversité, nidification, de fraye, etc.)
• Faire respecter les zones inondables et réduire le déboisement à l’intérieur du bassin versant.
• Contribuer à l’amélioration d’une image favorable quant aux municipalités et aux organismes qui promeuvent un développement urbain bien intégré dans un respect du milieu naturel régional.

D'une superficie totale de 183 km carrés, les écosystèmes de la rivière Saint-Jacques et son bassin versant abritent de nombreuses espèces animales et végétales, dont plusieurs espèces menacées.

La rivière Saint-Jacques est le seul cours dʼ eau de la Rive-Sud de Montréal qui conserve encore une proportion significative d'habitats riverains boisés le long de son cours supérieur. Cette rivière et ses petits affluents sillonnent les municipalités de Longueuil, Brossard, Carignan, St-Jean, Candiac, La Prairie, Saint-Philippe et Saint-Jacques-le-Mineur.

Nous participons à la conservation et la protection d’une section de la rivière de la Tortue qui traverse Saint-Mathieu, Saint-Constant, Delson et Candiac. Nous portons une attention particulière à la protection du refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-aux-Hérons dans la zone nautique du RécréoParc de Sainte-Catherine.

Activités

• Conférences
• Nettoyage de berges
• Randonnées pédagogiques
• Plantations printanière et automnale
• Recensement et protection (grenouilles, tortues et plantes rares)

Adresse : 50, boulevard
Taschereau, C.P. 25061,
La Prairie, Qc, J5R 5H4
Courriel : info@vigileverte.com
www.vigileverte.com

Suivez-nous sur Facebook

Images©Philippe Blais
Texte par Philippe Blais, Gina Philie et Valérie Taillon

AMBIOTERRA

par La SCABRIC

logo ambioterra

Le Groupe Ambioterra est un organisme charitable dont la mission consiste à protéger la biodiversité, particulièrement l’habitat des espèces en péril dans le sud du Québec. Depuis les dix dernières années, Ambioterra a développé plusieurs projets de protection des milieux aquatiques, riverains, humides, agricoles et forestiers en Montérégie Ouest. Ces projets ont permis d’améliorer le portrait environnemental du territoire en réalisant des inventaires fauniques et floristiques et des caractérisations des rives, des milieux hydriques, des milieux humides et forestiers. Les plans de conservation produits par Ambioterra dans sept zones de la Montérégie Ouest sont des outils supplémentaires de planification mis à la disposition des intervenants territoriaux, comme les municipalités et les MRC. Ambioterra accompagne les propriétaires privés vers des pratiques moins dommageables pour la faune et la flore permettant de diminuer la dégradation des ressources naturelles essentielles aux communautés humaines. Finalement, l’expertise d’Ambioterra est mise à la disposition des différents intervenants du territoire qui désirent obtenir des services-conseils en environnement.

CRRC - Comité de réhabilitation de la rivière Châteauguay

par La SCABRIC

Le Comité pour la Réhabilitation de la Rivière Châteauguay (CRRC) existe depuis 1988. Il est né de la nécessité d’avoir un groupe environnemental dans la Haut-Saint-Laurent.

Surtout centré à Howick à ses débuts, nous récupérions des vieux journaux. Un de nos membres, Michel Préville, bouturait des arbres et arbustes que nous donnions aux personnes intéressées.

Puis pendant quelques années, Pierre Léger se rendait à la pépinière de Berthier pour obtenir des arbres du ministère. Nos distributions sont alors devenues populaires et un peu notre marque de commerce.

À chaque année, nous sommes présents au Marché Fermier et à la Foire de Havelock pour donner des arbres. Nous avons donné plus de 130 000 arbres depuis nos débuts.

Le but premier du CRRC était et est toujours de réhabiliter les cours d’eau de la région tout en ayant des rives en santé.

Suite à une visite en Ontario, le CRRC a été impressionné le mode de gestion par bassin versant. Nous sommes donc à l’origine du premier organisme de Bassin Versant au Québec : la SCABRIC

Le CRRC a effectué de très nombreuses plantations en débutant par la chênaie à Allan’s Corners en 1994 et l’érablière à l’intersection des routes 138 et 138A à Ormstown en 1995. Nous avons aussi planté des arbres et d'arbustes sur une quinzaine de sites de Trout River à Ste-Martine afin de revitaliser les rives. Et ceci à la demande de membres de notre organisme qui désiraient avoir une rive en santé. Et l’an dernier, nous avons planté 600 arbres à Beauharnois pour financer nos activités.

En 2008, nous avons courageusement récupéré 167 pneus dans la rivière Châteauguay à Huntingdon.

Afin de sensibiliser la population, nous présentons depuis 2008 une conférence annuelle sur des différents sujets environnementaux. En voici quelques-uns :

  • Les bandes riveraines en beauté avec Larry Hodgson,
  • La culture des arbres et arbustes à noix comestibles avec Giulio Néri,
  • Les eaux souterraines avec Geneviève Audet et Marie Larocque de l’UQAM,
  • L’utilisation des herbacées pour stabiliser les rives par Gérard Caron,
  • L’agrile du frêne par Giulio Néri et Clément Beaulieu,
  • Le roseau commun par Jacques Brisson de l’UdeM.

Avec les changements climatiques, il est pour nous de plus en plus important de planter des arbres. Quelles espèces doit-on privilégier? En collaboration avec Héritage St-Bernard de Châteauguay, nous tiendrons une conférence sur ce sujet le 16 mai prochain.

Nous sentons que pour la jeunesse, il y a une priorité : l’ENVIRONNEMENT. Alors, poursuivons nos actions. Lisez notre déplliant!