Projet rivière aux Outardes

Le bassin versant de la rivière aux Outardes couvre 191 kilomètres carrés dans quatre (4) municipalités, soient une partie de Havelock, Franklin, Hinchinbrooke et Ormstown. La tête du bassin versant se trouve aux États-Unis et sur le mont Covey Hill. Les principaux affluents de la rivière aux Outardes sont la rivière aux Outardes Est, le ruisseau Mitchel, la Branche Rennie et le ruisseau noir.

Ce projet vise à contrer la menace de la dégradation des habitats dû aux activités anthropiques. La SCABRIC travaille conjointement avec les propriétaires de terrains agricoles, résidentiels et forestiers du bassin versant de la rivière aux Outardes, un sous-bassin de la Rivière Châteauguay, situé en Montérégie. Les propriétaires qui acceptent de participer volontairement au projet reçoivent un accompagnement et un cahier d'information. Le cahier du propriétaire est un document de sensibilisation personnalisé qui contient, d'une part, un descriptif du territoire et de sa biodiversité et, d'autre part, des informations et des suggestions d'actions à poser pour protéger les espèces en péril présentes dans le bassin versant ainsi que pour la protection et l’amélioration des habitats fauniques et floristiques.

Ainsi, le propriétaire peut :

  • mieux connaître les richesses environnementales de son terrain en découvrant sa région sous un nouvel angle ;
  • connaître et améliorer la qualité de son milieu de vie et réaliser des économies intéressantes ;
  • protéger la biodiversité et plusieurs espèces en péril (dont la tortue des bois (menacée (M)), le fouille-roche gris (M), le ginseng à cinq folioles (en voie de disparition (EVD)), le noyer cendré (EVD), la salamandre pourpre (préoccupante (P)), la salamandre sombre des montagnes (M) et la paruline à ailes dorées (M)).

Depuis 2003, la SCABRIC a produit plus de 185 cahiers pour les propriétaires participants. Un suivi ponctuel est effectué auprès des propriétaires un (1) à deux (2) ans après la réception de leur cahier afin de vérifier s’ils ont rencontré de nouvelles problématiques.

Depuis 2017, la SCABRIC a, grâce à l’équipe de rétablissement des salamandres de ruisseaux, créé une fiche d'information visant la protection de la salamandre sombre des montagnes sur le mont Covey Hill.